Bill O’Hanlon sur l’art de travailler moins et vivre la bonne vie

L’art de travailler moins

 

Bonjour, Bill. Donc Bill est un psychothérapeute renommé, un auteur renommé. Même en France tu es connu pour ton travail sur l’hypnotisme. Tu étais un des étudiants de Milton Erickson. Et tu viens de publier un nouveau cours, dont le titre est « Time to Spare ». « Time to Spare » [Du Temps à Gagner] Tu as plus de temps que nécessaire. Oui, c’est vraiment intéressant, parce que beaucoup de personnes ayant du succès, comme tu dis, sont toujours très occupées.

Presque tous les gens que je connais, qui ont eu du succès, qui se sont bien débrouillés dans leur vie, tu leur demandes comment ils vont, ils disent :

« Oh, je vais bien, mais je suis tellement occupé, tellement occupé, j’ai toujours des trucs à faire ». Et je viens d’un endroit où j’étais un hippie, j’avais de longs cheveux, jouais de la guitare… Je n’étais pas occupé, mais je n’avais pas d’argent. Je me fichais de l’argent, je n’en voulais pas. Et puis j’en ai eu marre d’être pauvre, sans argent, et ma carrière a connu un beau succès.

Je suis devenu psychothérapeute, puis auteur, puis un orateur, je voyageais à travers le monde, de trois à quatre fois par mois, et j’avais plus d’argent.

Mais j’étais trop occupé. Je n’avais pas le temps de prendre soin de moi. Je m’ennuyais même avec mes amis. Ils voulaient passer du temps avec moi. « Oh non, je dois passer du temps avec mes amis. » J’adore mes amis. Mais parce que j’étais trop occupé, je voyais ça comme un devoir, ou un fardeau.

Tu étais un drogué du travail. C’était toute ta vie. Le travail était divinisé. Plus tu te fais d’argent, plus tu travailles. Les gens t’admirent, tu as du succès. C’est une sorte de dépendance. Alors la première chose que j’ai faite était de me rendre compte que je ne gérais pas l’argent de la bonne façon. D’abord, puisque j’étais si occupé, je me permettais beaucoup. Je prenais des premières classes, je payais des milliers de dollars de plus parce que je le méritais.

Du coup je devais travailler plus pour pouvoir me payer des voitures de luxe, de gigantesques maisons, de nouvelles guitares, peu importe ce que c’était.

C’était une mauvaise spirale. Oui, ce n’était pas bien. Alors j’ai commencé à combler les pertes d’argent. La seconde chose était que je ne faisais pas attention où je mettais mon argent. J’étais si occupé que je ne faisais pas attention. Je faisais de l’argent, je faisais le travail, j’étais dépendant au travail. Alors je me suis dit, d’abord tu dois combler les pertes d’argent, ensuite je devais combler les pertes de temps. Il y a des gens qui me font gaspiller mon temps, ils prennent trop de temps. Ok, je dois arrêter de consulter mes mails si souvent. Je dois… Les gens, qui ne m’apportent rien, pas les amis, les connaissances professionnelles, je n’ai pas besoin de passer du temps avec eux.art de travailler moins

Quelqu’un d’autre doit les gérer.

Je ne perds plus de temps avec eux. Je devais arrêter ces pertes d’argent. Et puis je n’étais plus efficace. J’étais désorganisé. Encore, parce que j’étais occupé, et que je suis naturellement désorganisé. Alors j’ai demandé de l’aide et j’ai réorganisé toute ma maison. Je me suis débarrassé de choses. Livres, cassettes,… J’avais de nombreuses cassettes vidéo sur mon travail pendant toutes ces années. Des cassettes audio, des CDs,… J’ai tout numérisé. Ça m’a pris deux ans. C’était difficile.

J’allais dans mon bureau, je mettais une vidéo, et je numérisais tout sur mon ordinateur. Et après deux ans, j’avais un paquet de disques durs. Et je les ai stockés sur le Cloud. J’avais moins de choses. Moins de choses, plus d’énergie. Plus de temps. Et je pouvais trouver tout ce que je voulais. Parfois, comme je disais avant qu’on commence, j’avais beaucoup d’équipement électronique, puisque je faisais des vidéos, des ateliers,… Parfois je ne trouvais pas une partie de l’équipement que je cherchais, parce que tout était si désorganisé, alors j’en achetais un autre.

Ça faisait plus d’argent.

– Ajoutant du désordre. Plus de désordre, et plus d’argent. Donc commencer à combler les pertes est la première étape.

Les pertes de temps. Les pertes d’énergie. Les pertes d’argent. Donc il y a des gens qui drainent ton énergie. Il y a des choses qui drainent ton énergie. Et plus tu en as, plus tu bloques ton énergie. Alors j’ai commencé à débloquer cette énergie. – Donc plus d’énergie bloquée. Intéressant. Tes objets sont de l’énergie bloquée. Et tu dois acheter une maison plus grande pour ranger ces objets.

C’est intéressant parce que… Combien de temps a-t-il fallu pour te rendre compte de cet encombrement ?

Je le savais depuis des années, mais je ne faisais rien pour changer ça. C’est un problème. Oui. J’ai traversé une crise, j’ai traversé un divorce… J’ai pensé « Je ne veux plus vivre comme ça ». L’argent ne vaut pas tout ça. Il y a l’amour, et la qualité de vie. Et j’ai lu « Four Hour Work Week », ainsi qu’un autre livre « Ton argent ou ta vie. » C’était un livre qui disait de faire attention à son argent, d’être conscient de ce qui rentre et ce qui sort.

Donc il y a quatre zones où je pense qu’on peut combler les pertes, pour être plus efficace.

Je dirais l’argent, l’énergie. Savoir gérer son énergie. L’attention. Ce à quoi il faut faire attention. Quelque chose qui capte ton attention. Jouer à Angry Birds sur ton ordinateur ou aller sur Facebook pendant des heures. Des distractions. Tu te dis que tu n’y resteras que quelques minutes, puis tu lèves les yeux et tu réalises que ça fait 2 heures que tu y es. Si c’est ce que tu veux faire de ton temps, c’est génial.

Je dois savoir où mettre mon énergie, mon attention et mon temps.

Et comment dépenser mon argent. Donc d’abord tu combles les pertes, et ensuite tu ajoutes plus sans ajouter de nouvelles activités. Tu deviens plus efficace.

Ce qui est une des raisons de notre rencontre aujourd’hui. Parce que tu connais une méthode pour faire de l’argent sans trop travailler. Et quand tu travailles dans une entreprise, ou comme moi quand j’étais psychothérapeute, Je devais travailler plus pour gagner plus.

Et si tu apprends comment travailler plus efficacement, Un revenu passif, un revenu résiduel, apprendre un marketing plus efficace, donc pour la même quantité de travail, tu te fais beaucoup plus d’argent. Je pense que c’est… Je suis parti dans une quête. Nettoyer à fond, stopper les pertes d’énergie, d’argent d’attention et de temps. Et ensuite être plus efficace quand je travaillais pour faire de l’argent.

Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui nous regardent et qui se disent « Ouais, je veux faire ça ! » Alors quelle serait la première étape pour eux ? La toute première.

La première étape serait de prendre conscience de tout ça. Car lorsque tu es trop occupé pour faire attention… Je ne connaissais pas le montant de mes factures, Je ne savais pas combien d’argent je devais lâcher chaque mois pour payer mes factures. Et je me suis assis, j’ai tout mis par écrit, parce que l’argent est notre canot de sauvetage. J’étais un peu choqué.

Tu te sentais plus tranquille ? Je savais combien je devais, combien de temps j’avais. Combien je devais avoir chaque mois. Et j’ai commencé à réduire ce que je devais avoir.

Donc combler les pertes. Prendre d’abord conscience, puis combler les pertes. C’est la chose la plus facile à faire au début. Oui, parce que la plupart des gens n’ont pas conscience de ce qu’ils ont réellement besoin.

Et ils continuent de vouloir plus, encore plus, et encore plus. Je pense que ça c’est encore un autre problème. J’ai entendu cette histoire, il y a un moment. Deux auteurs célèbres aux États-Unis qui étaient invités à une fête, dans la gigantesque maison d’un gestionnaire de fonds spéculatifs. Et le salon était plus grand que la taille de leurs deux maisons associées. Et l’un des deux auteurs a dit, et c’était un auteur de best-sellers, « Ça ne t’embête pas, que ce trader de fonds spéculatifs se fasse plus d’argent en une semaine, que toi dans toute une vie en vendant tes bouquins ? » L’autre répond « Non, ça ne me gêne pas.» « Allez, tu dois être un peu jaloux. » « Non, je ne suis pas jaloux, car j’ai quelque chose que ce type n’a pas. » « Qu’est-ce que tu peux avoir ? Il a tout ! » Et il répond « Je sais ce que “assez” veut dire. »

Alors la question est : qu’est-ce qui est suffisant ? On se rencontre parce qu’on est dans un groupe de gens qui a beaucoup d’argent.

Et ce type veut plus et encore plus. Ils sont trop occupés. Ils sont trop occupés, ils n’ont pas de vie. C’est comme prendre un seau sans fond, peu importe la quantité de succès ou d’argent que tu y mets, ça ne reste jamais.

Donc tu dois décider de la taille du trou du seau, et trouver quand c’est suffisant. Trouver ton « assez ». Et dire « c’est assez ». Assez d’argent, assez de statut, assez d’argent, assez d’acceptation,… Ce qui est assez. C’est un problème pour les entrepreneurs parce que…

La plupart des entrepreneurs à succès ont eu du succès parce qu’ils voulaient absolument être là où ils sont maintenant. Alors quand est-ce qu’on décide que c’est assez ? Je pense que c’est lorsque l’on a besoin de changer. Pour moi, c’était une période de crise. J’ai divorcé, c’était très douloureux, et je devais repenser la stratégie qui m’avait amené ici, qui m’avait offert le succès. Peut-être que ça ne t’a pas réussi sur d’autres points. Comme pour mes relations personnelles, ou ma relation avec moi-même.

Je n’avais pas le temps de faire de l’exercice, je ne prenais pas soin de moi. Et peut-être que ça aurait provoqué une crise cardiaque, parce que tu voulais en faire trop, ou ne faisais pas de sport, ou ne dormais pas assez.

Et puis tu as une période de crise et tu te dis : « Je veux changer de vie. » Normalement, il faut une période de crise, même si ce serait sympa aussi sans crise, et de juste faire les changements.

Ce qui t’a amené ici était une bonne chose, car ça t’a conduit au succès, mais ça ne te conduira peut-être pas là où tu veux aller. Très bien, génial.

Donc la première étape est la prise de conscience. Et une fois que c’est fait, quelle est la première chose à faire ? Je pense que c’est juste écrire les choses. Pour moi c’était écrire ce à quoi je passais mon temps. Marquer où je dépensais mon argent, combien entrait et sortait. Écrire ce qui me donnait de l’énergie et ce qui me vidait de mon énergie. Intéressant. Écrire ce à quoi je voulais passer mon temps, et ce à quoi je ne voulais pas passer mon temps. La plupart des gens ont une liste de choses à faire.

Ils écrivent toutes les choses qu’ils doivent faire. J’ai commencé une liste de choses à ne pas faire. Oh, intéressant. Je l’ai mise sur le miroir de ma salle de bain. Je l’ai mise sur mon ordinateur. « NE FAIS PAS ÇA ! » Je ne veux pas faire ceci, ou je ne veux pas passer du temps avec cette ou ces personnes.

Ce sont des activités, des personnes ou des choses qui me vident de mon énergie. Je ne veux pas de ça. Donc tu as aussi fait une liste de personnes qui te vidaient de ton énergie. Oui, c’est ça. Ce qu’il dit est vraiment intéressant parce que les gens bataillent pour leurs possessions, leurs maisons.

Si quelqu’un essaie de pénétrer chez nous sans notre permission, on riposte. Mais si une personne essaie de prendre notre temps, on ne se défend pas autant. – Et ces personnes te demandent : « J’aurais besoin que tu fasses ça pour moi ? » ou « Peux-tu faire ça pour moi ? » C’est pourquoi je ne réponds plus au téléphone, je laisse faire le répondeur, et ensuite je décide quoi faire. Je ne regarde plus mes e-mails, quelqu’un les filtre pour moi, et m’envoie ensuite seulement ce que j’ai besoin de faire. Sinon les gens attendent quelque chose de toi. « Hé, je t’ai envoyé un e-mail, tu n’as pas répondu. » Je n’ai jamais promis de réponse. Non, merci. J’aime bien cette analogie. On protège sa maison. Ceci est la maison de ton énergie, de ton attention, de ton temps et de ton argent.

Donc il ne faut pas avoir peur d’énerver les gens.

Ça arrivera. – Car ce ne sont pas les bonnes personnes. À chaque fois que tu changes, tu agaces quelqu’un. Mais la plupart des gens comprendront. Je m’explique. Quand quelqu’un veut quelque chose de moi, ça a l’air intéressant mais, je protège férocement mon temps et mon énergie, parce que je veux les utiliser pour les personnes que j’aime. Ceux que j’aime. Ma famille, mes amis,… Et ils disent « Oh, je comprends, moi aussi. J’aimerais avoir du temps pour ma famille. » Donc si tu l’expliques différemment, ça ne les énervera pas tant que ça.

Ils peuvent toujours être mécontents car tu ne leur as pas donné ce qu’ils voulaient. Mais, ça passe. Super. Merci pour ces super astuces. Si vous regardez encore cette vidéo, j’imagine que c’est parce que vous êtes vraiment intéressé. Alors s’il vous plaît, lancez la première étape, la prise de conscience. Faites la liste que Bill vient de vous donner, car c’est très facile. Il faut juste le faire. S’il vous plaît, faites-le. Sinon ce ne sera qu’une « masturbation intellectuelle ». Merci de nous avoir regardé, merci Bill.

Et vous pouvez savoir comment obtenir un cadeau gratuit et comment commencer tout ça sur : enoughtimeandenoughmoney.com Très bien, je mettrais un lien sur la vidéo.

Merci, au revoir..

As found on Youtube

Trouvez un équilibre entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle ICI avec l’HypnoCoaching