Bien-être, Confiance en soi, Estime de soi

La r?silience, le pouvoir de rebondir plus haut apr?s une ?preuve.

R?silience: Bonjour. C’est la vie, on ne peut rien y faire. ? That’s life, that’s the way it is. ? Et en arabe : mektoub. C’est ?crit, c’est le destin. Dieu en a d?cid? ainsi. Qui sommes-nous, humbles mortels, pour changer le cours des choses ? Alors, si ce fatalisme qui est transmis de g?n?ration en g?n?ration et qui transcende les cultures peut nous aider ? accepter une situation difficile qui nous arrive, ce fatalisme n’est pas forc?ment synonyme de reconstruction. Et si on peut s’entendre sur le fait qu’on ne peut pas revenir en arri?re, qu’on ne peut pas changer le cours des ?v?nements qui nous sont arriv?s, il faut quand m?me se dire comme on dit en anglais : la vie est 20 % ce qui vous arrive et 80 % comment vous y r?agissez.

Cette capacit? ? surmonter les traumatismes s’appelle la r?silience. ? l’origine, c’?tait un terme utilis? en physique et en ing?nierie. Quand on prenait un ?l?ment et qu’on le d?formait, qu’on l?allongeait, qu’on le transformait mais qu’il reprenait sa forme initiale. C’?tait ce qu’on appelait la r?silience et qui a ?t? repris dans les ann?es 90 par les psychiatres am?ricains sp?cialistes de la petite enfance. En France, c’est Boris Cyrulnik, le c?l?bre psychiatre qui a repris cette expression-l? et qui nous dit que le malheur n’est pas une destin?e.

Rien n’est irr?m?diablement inscrit et on peut toujours s’en sortir. Il faut savoir qu’une personne sur deux subira dans sa vie un traumatisme quelconque. Que ce soit la perte pr?matur?e d’un ?tre cher, que ce soit une maladie grave, un viol, une guerre, une personne sur deux va devoir faire face ? des ?v?nements difficiles. Et vous remarquerez dans votre entourage que certaines personnes parviennent ? s’en sortir sans aucune difficult?, pendant que d’autres vont sombrer dans la d?pression et chaque petit ?v?nement n?gatif va leur sembler insurmontable.

Alors qu’est-ce qu’une personne r?siliente ? D’abord, pour ?tre r?silient, il ne faut pas nier les ?v?nements, il ne faut pas ignorer les difficult?s qui viennent de survenir, il faut y faire face mais il faut aussi rebondir. Rebondir, ce n’est simplement s’adapter ? la situation, rebondir, c’est ressortir encore plus fort suite ? un ?v?nement traumatique. C’est apprendre de cette exp?rience, c’est capitaliser sur tous ces apprentissages-l? pour ?tre une personne encore plus forte qu’on l’?tait avant. La r?silience, ce n’est pas h?r?ditaire, il n’y pas de g?ne de la r?silience, c’est quelque chose qui s’apprend.

Par contre, il y a des ?tudes scientifiques qui ont d?montr? qu’il peut y avoir des hormones euphorisantes qui sont produites d?s les premi?res heures de la vie : la dopamine et la s?rotonine. Et ces hormones sont en quantit?s variables. C’est-?-dire que certains b?b?s vont na?tre avec de plus grandes quantit?s de ces hormones et donc seront des enfants plus forts sur le plan psychique et plus forts pour devenir des ?tres r?silients. Par contre, il y a d’autres facteurs qui sont des facteurs externes et des facteurs internes ?galement. Trois attributs principaux auxquels on peut penser. D’abord, il y a le caract?re de l’enfant : Est-ce que c’est un enfant souple ? Est-ce que c’est un enfant confiant ? Il y a le climat familial qui l?entoure. Est-ce que ses parents sont un couple uni ? Est-ce qu’il se sent aim? ? Est-ce qu’il y a de la chaleur dans son foyer ? La s?curit?, l’attachement sont des ?l?ments essentiels pendant la jeune enfance pour nous aider ? d?velopper notre r?silience.

Mais il y a ?galement le r?seau de relations externes, plus vaste. Est-ce qu’il est soutenant ? Est-ce qu’il est rassurant ? Ce r?seau-l? va se d?velopper pendant toute une vie parce qu’il ne s’agit pas uniquement de la famille imm?diate, mais des gens qui peuvent par la suite devenir une deuxi?me famille. Statistiquement un enfant qui a ces trois attributs r?unis d?s le plus jeune ?ge, va ?tre mieux pr?par? ? la vie, mieux pr?par? ? surmonter les difficult?s.

De plus, s’il voit que ses parents, quand ils font face ? une difficult?, recherchent des mani?res de s’en sortir, si ses parents ont tiss? autour d’eux un lien avec des gens pour pouvoir parler des difficult?s qu’ils vivent plut?t que de faire semblant comme si de rien n’?tait. ? ce moment-l?, la pers?v?rance qu’ils d?montrent, la confiance envers l’avenir qu’ils d?montrent vont ?galement ?tre un excellent exemple pour l’enfant pour qu’? son tour, il puisse b?tir sa r?silience. ?tant une sp?cialiste de l’?galit? homme-femme, Fay?al vous l’a dit tout ? l’heure, c’est mon combat au quotidien depuis une d?cennie, j?ajouterais que les femmes ont probablement une pr?disposition face ? la r?silience.

Probablement de par leur v?cu, par leur histoire, trop souvent teint?e d?oppression, surtout dans certaines cultures, et sachant que c’est un trait de caract?re essentiel pour avoir des leaders forts dans nos entreprises, je pense que les femmes peuvent avoir une longueur d’avance si on leur donne l’?galit? d’opportunit? pour le prouver. La r?silience mais ?galement l’intelligence ?motive dont les femmes font preuve de mani?re assez naturelle ?galement. Parce que si ont veut faire cro?tre une entreprise, il faut ?tre un leader en mesure de traverser les temp?tes parce que, immanquablement, les temp?tes vont se pr?senter.

Et si au moindre coup dur ce leader ploie et coule, il ne pourra jamais faire en sorte que son ?quipe le suive ? travers cette temp?te-l?. Donc la premi?re des choses ? faire pour pouvoir se sortir d’une situation difficile et pouvoir mettre en place sa r?silience, c’est de ne pas se consid?rer comme une victime. Il y a plusieurs ?l?ments qui mis ensemble peuvent nous aider ? ?tre plus forts et je vais vous donner quelques-uns de ces ?l?ments que vous pourrez mettre en branle d?s la fin de cet ?v?nement. D’abord, pensez ? b?tir votre estime personnelle, votre confiance en soi, ?a, c’est la base de tout. A partir du moment o? vous croyez en vous, vous pourrez convaincre les autres ?galement de croire en vous. Apprenez ?galement ? r?guler vos ?motions. Il faut se d?faire des ?motions n?gatives pour mettre l’emphase sur les ?motions positives, celles qui vont vous permettre de voir les choses du bon c?t?, d’?tre optimiste, d’?tre positif. Toujours avoir des r?ves, toujours avoir des objectifs ? atteindre, des d?fis ? surmonter, des projets ? r?aliser.

Vous montrer flexible et enthousiaste face au changement. Puisque de toutes les mani?res les changements vont arriver, nous sommes dans un monde en perp?tuelle mutation, il faut s’avoir s’y adapter, il faut savoir se comporter de mani?re r?siliente et on appelle ?a ?galement en anglais commun?ment le ? coping ?. ?videmment, s’entourer de personnes positives qui vous encouragent, qui vous soutiennent. On a tous dans notre entourage des personnes bienveillantes qui nous aident dans nos objectifs. Identifiez ces personnes qui ne sont pas l? pour les bonnes raisons autour de vous.

Ces personnes qui ne vous veulent pas toujours du bien. Essayez de les identifier et de vous en ?loigner. Ayez une pratique spirituelle. Elle peut ?tre m?ditative, elle peut ?tre religieuse, peu importe, mais l?essentiel, c’est de savoir remettre en perspective nos probl?mes face au monde qui nous entoure. Et soyez dans la gratitude, soyez reconnaissant pour tout ce que vous avez plut?t que de vous plaindre de ce que vous n’avez pas ou de ce que vous aimeriez avoir. Pensez qu’il y a des gens qui ont beaucoup moins que vous et qui s’en contentent largement.

Et puis ce fameux fatalisme qui consiste ? accepter les choses, il est quand m?me important parce qu’il est essentiel d’accepter les situations, d’y faire face, plut?t que de les ignorer en esp?rant que peut-?tre elles disparaissent toutes seules. On a parfois de la difficult? ? ext?rioriser nos sentiments et ? les exprimer en mots. Certaines personnes choisissent les arts pour faire cela. De la peinture, pour exprimer des sentiments, des ?motions. Et puis le sens de l’humour. Un ?clat de rire est une merveilleuse fa?on de changer notre attitude, de voir les choses diff?remment.

Quand on parle de r?silience, on abandonne cette notion aseptique de la vie qui nous fait penser que tout ira toujours bien. En parlant de r?silience, on reconna?t qu’on va peut-?tre ?tre confront? ? des difficult?s mais qu’il y a moyen de s’en sortir et qu’on veut mettre en place tous les m?canismes n?cessaires pour rebondir. Ce message est puissant notamment pour les parents ou les ?ducateurs qui ont parfois trop tendance ? vouloir prot?ger leurs enfants, ? les mettre sous une cloche de verre pensant que c’est le meilleur moyen de les tenir ? l’abris de difficult?s.

Mais dans les faits, on ne leur donne pas les outils n?cessaires pour faire face ? la vie, on ne pourra pas toujours ?tre l? pour les prot?ger, il faut plut?t leur enseigner les m?canismes qui vont leur permettre d’?tre r?silients le jour o? un probl?me les frappera. Nous ne sommes jamais ? l’abri, jamais ? l’abri d’actes destructeurs contre lesquels nous sommes sans moyens. ?a, c’est quelque chose que j’ai appris durant les 15 ans de guerre civile au Liban.

Je n’avais que 7 ans quand la guerre a commenc?, j’en avais 22 quand elle s’est termin?e. Maintenant que je vis au Canada, je me sens forc?ment beaucoup plus ? l’abri, beaucoup plus en s?curit?. Mais est-ce qu’on est vraiment ? l’abri ? Est-on ? l’abri sur les Champs-?lys?es ? A Stockholm ? Est-ce qu’on est ? l’abri ? Saint-P?tersbourg ? Peu emporte o? nous vivons, que ce soit dans un pays en guerre, que ce soit dans une terre de paix, nous ne sommes nul part exempt?s des retomb?es d’un combat auquel nous n’avons jamais choisi de prendre part.

Nous pourrions faire face un jour ? une agression qu’elle soit humaine, qu’elle soit naturelle, une catastrophe peut arriver sans que nous ayons un contr?le. Il est n?cessaire d’apprendre ? surmonter les pires ?preuves car nous pourrions un jour ?tre des cibles arbitraires. Les Libanais ont, pour la plupart, d?velopp? de grandes qualit?s gr?ce ? la r?silience, comme le courage, comme la pers?v?rance. Peu de peuples d’ailleurs ont vu leur pays d?truit et reconstruit autant de fois en gardant toujours l’optimisme, le positivisme et le sourire. Apr?s avoir pendant de nombreuses ann?es eu honte de parler de mon pass? tourment?, sans doute inconsciemment pour ?viter que l’on m?emprisonne dans un carcan de victime dont je ne voulais pas, je prends plaisir maintenant ? mettre en lumi?re des parcours de femmes et d’hommes qui ont fait des choses extraordinaires malgr? les difficult?s qu’ils ont pu vivre dans leur enfance.

D’ailleurs ici m?me au Maroc, vous avez un exemple des plus admirables en la personne de Si Miloud Cha?bi. J’ai eu l’immense honneur d’?tre invit?e ? Rabat par sa fille, Asma Cha?bi, pour l’hommage rendu ? ce grand homme, ? sa m?moire — il est mort il y a un an. J’ai d?couvert le parcours exceptionnel d’un berger autodidacte, issu d’une famille si pauvre qu’un de ses petits fr?res est mort de faim. Miloud Cha?bi a d?cid? de s’enfuir ? l’?ge de 12 ans seulement. Il a d?cid? de d?fier son destin et il est parti de village en village, de petit boulot en petit boulot, jusqu’? arriver ? Rabat ? l’?ge de 18 ans pour lancer une entreprise dans le domaine de la construction.

Et 20 ans plus tard, il est devenu un des hommes les plus puissants du Maroc. Le tr?s improbable self made billionaire dans un univers d’h?ritiers de grandes familles. Ce qui m’a le plus touch?e dans son histoire, c’est l’empathie dont il fait preuve envers les personnes qu’il a laiss?es derri?re. Sa ville d’Essaouira lui est tr?s reconnaissante pour tout ce qu’il fait. Il est un grand homme, tr?s b?n?vole, tr?s altruiste, dans l’entraide, dans la solidarit? et ce sont des qualit?s qui favorisent la r?silience. La pire des catastrophes dans la vie ne peut pas nous briser. Le pire, c’est que si cette personne-l? se sent comme une victime, c’est l? qu’elle n’arrivera pas ? s’en sortir. Parfois l’entourage qui se veut bienveillant ne r?alise pas qu’il enferme cette personne dans une situation de victime, c’est l’identit? qu’il lui donne et en tant que victime, on perd sa fiert?.

Si on est tout le temps en train de sentir le regard apitoy? des autres sur nous, comment faire pour grandir, retrouver sa fiert?, qui est indispensable pour pouvoir contribuer ? nouveau, pour pouvoir avoir des projets dont on va ?tre fier ? A l’intersection de l’individu et de son environnement, la r?silience est un processus continu qui va durer toute une vie. La r?silience n’est pas inn?e, la r?silience n’a aucun pouvoir pour repousser les difficult?s pour nous mettre ? l’abri des chocs durs de la vie. Par contre la r?silience va nous permettre de r?sister aux difficult?s, elle va nous permettre de nous d?velopper en un ?tre encore plus fort et m?me si l’adversit? croise notre route, parce qu’il y a une chance sur deux que l’adversit? croise notre route.

La r?silience nous donne l’espoir de pouvoir ? nouveau mener une vie ?panouie. L’espoir fait vivre, ne vous en privez pas. Merci. (Applaudissements).

Source: Youtube

​Read More
croire en soi
Confiance en soi, Motivation

Croire en soi

[responsive_video type=’youtube’ hide_related=’1′ hide_logo=’1′ hide_controls=’0′ hide_title=’0′ hide_fullscreen=’0′ autoplay=’0′]https://www.youtube.com/watch?v=PHJaTeoEUuU[/responsive_video]

Mesdames et messieurs, monsieur Anthony Robbins !

Pour commencer, merci d?accepter de venir sur la sc?ne

A.R Je suis venu pour ?a !

C?est toujours pareil, nous, les gens croient que vous allez leur dire qu?il suffit d?y

croire pour y arriver, mais nous dites que non.

A.R C?est vrai, je ne crois en la pens?e positive, je ne suis pas l? pour faire le

vrai concept, je suis l? pour vous aider ? changer les sch?mas.

C?est comme Chuck Liddell de The Ultimate Fighter qui ?tait au sommet, et qui est dans

une passe difficile, vous avez coach? les Los Angeles Kings dans leur course vers le

sommet, et vous n??tiez pas sur la patinoire, vous ?tiez sur le banc, mais vous les avez

coach?s, puis, vous avez coach? des grandes personnalit?s, vous pouvez avoir la m?me

approche avec tout le monde ? Ou chacun a des sch?mas diff?rents et vous devez vous

adapter ?

A.R Tout le monde a une personnalit? diff?rente, des croyances, des valeurs, des cultures diff?rentes,

mais nous avons tous les m?mes besoins fondamentaux, voyez nos syst?mes nerveux fonctionnent tous

pareils, vous prenez un sportif, vous le verrez ? peine arriv?, et vous savez d?j? qu?il

va rater son coup, on voit, rien qu?? son attitude, il est dans un certain ?tat, il

n?a pas en lui cette certitude qu?il va marquer. Ca vous arrive peut ?tre aussi parfois

de vous dire apr?s une mission, enfin pourquoi je dis ca, ce n?est pas croyable, au fond?

Ca m?arrive tout le temps, c?est l?histoire de ma vie !

A.R Et aussi dans d?autres moments, je vous ai vu, vous ?tes dans le coup, et vous

le savez, un truc vous passe par la t?te, et vous le dites, et puis vous faites, eh

! Pas mal, et t?as entendu ca de moi ! Cet ?tat d?esprit l? peut ?tre cr??.

Exemple, je me suis occup? d?Andr? Agassi, il y a quelques ann?es, en -, il

avait ?t? n? mondial, puis il ?tait descendu ? la ?me place, on le voit, il ne va pas

bien, il s?acharne sur son coup droit, je lui dis, Andr?, le probl?me ce n?est pas

ton tennis, c?est l??tat dans lequel tu es, donc, je lui ai pass? des vid?os

de Wimbledon, quand il gagnait et qu?il avait encore des cheveux, o? on le voit arriver

en marchant d?une certaine mani?re, on regarde de l?autre c?t?, il a cette expression

dans les yeux, j?observe son attitude et son focus, et je fais la comparaison avec

Roland Garros quand il a perdu, il a l?air d?truit ? partie, son corps n?est plus

le m?me, et puis, j?ai cherch? chez-lui les d?clencheurs qui lui permettraient de

changer d??tat. Par exemple, une personne qui d?prime, comment

elle se tient ? Ses ?paules ? Sa t?te ? Baiss?e ? Elle parle fort ou bas ? Vite ou lentement

? Ces facteurs influencent votre biochimie, mais la plupart des gens prennent des m?dicaments

pour modifier leur biochimie.

On peut dire que nous sommes apparemment la g?n?ration m?docs

A.R Apparemment !

Oui ! Tous les gens que je connais ont leurs m?docs pr?f?r?s, vous allez ? une f?te,

quelqu?un vous dit, j?ai mal ? la t?te, et lui donnez un Xanax, m?me si ca n?a

rien avoir, ca ne peut pas faire de mal, les jeunes ing?rent. Quoique, je n?imagine

pas tout le temps, mais qu?il y a de bons m?dicaments, je ne sais pas, je ne suis pas

m?decin, mais comment vous voyez ca vous ?

A.R Un m?dicament est parfois n?cessaire bien s?r, mais, c?est clair que notre soci?t?

est surm?dicalis?e quand on voit des statistiques et ce qu?on apprend ? nos enfants depuis

ans, quel que soit le m?dicament, c?est l??closion, gr?ce au marketing. Oui, on

ne prend pas nos responsabilit?s, on est tous tellement occup?, on re?oit tellement

de courriels, des texto, on n?a m?me plus le temps de se parler, on passe notre temps

? se laisser des messages, hein, et on se retrouve sur Facebook.

Mais moi je les fais tout le temps !

A.R Mais je ne dis pas que c?est mal, mais certaines relations ont besoin de profondeur.

Beaucoup trop de relations restent superficielles alors qu?elles devraient ?tre plus profondes,

sinon ce n?est pas une vie. Sinon ce manque de profondeur va vous obliger ? vous diriger

vers autres choses parce que votre vie manque de sens, vers la mauvaise bouffe ou des m?dicaments.

Combien de gens connaissez-vous qui sont sous antid?presseur, et ils sont toujours en d?pression.

Un jour, un pi?tre destin?, un homme s?est lev?, il prenait du Maxiton sous toutes ses

formes? et il ?tait quand m?me toujours compl?tement d?prim?, j?ai appris qu?il

?tait psychiatre, et qu?il travaillait avec un groupe de psychiatres sur le sujet

de la d?pression, ils s??changeaient des prescriptions entre eux, et on est remont?

jusqu?? la cause. La cause c?est quand on ne vit pas ce que l?on veut vivre, on

est mal. Il y a peut ?tre bien, dans certains domaine,

par exemple, vous, vous ?tes heureux dans quel domaine.

Professionnel

A.R ?videmment, et pourquoi ?

Parce que je n?ai pas l?impression de travailler.

A.R Ca veut dire qu?aujourd?hui, ce que vous vivez professionnellement correspond

? ce que vous voulez. Vous ne vouliez pas d?un travail, il fallait que ca vous amuse,

que ce soit int?ressant, etc. Et dans quel domaine ca se passe moins bien ?

Je n?arrive pas ? me concentrer

A.R Vraiment ?

Oui, sauf pour mon boulot, pour le reste, c?est une catastrophe.

A.R Et de mani?re plus sp?cifique !

J?ai des insomnies !

A.R Int?ressant, pourquoi ?

Je ne sais pas, ca fait longtemps.

A.R Si vous pouvez me virer, je suis pr?t ? faire une th?rapie en direct. Je serai

mal plac?, je ne dors moi-m?me que ? heures par nuit. Bien s?r ! Prenez un autre

domaine de votre vie, comme vos relations par exemple, beaucoup de gens ne vivent pas

les relations qu?ils voudraient, donc, ce qu?ils vivent ne collent pas avec leurs

attentes. Je vous donne un exemple, une dame hyper d?prim?e, prend des tonnes de m?docs,

je vais d?couvrir chez-elle son ?tat d?esprit. Ce qu?elle a, comme mod?le du monde pour

trouver la solution ? son probl?me que je d?couvre, qu?elle a ans, qu?elle a

toujours cru qu?elle devait avoir enfants, qu?ils allaient ?tre parfaits, et auraient

v?cus tr?s longtemps, elle a eu deux maris, et pleins d?enfants. ? ans, quoi qu?elle

fasse, elle n?arriverait jamais ? vivre ce qu?elle veut, ? moins d?esp?rer un

miracle physiologique, elle avait plut?t int?r?t ? changer son antenne du monde,

cet ensemble de croyances et de r?gles qu?elle avait dans la t?te, sinon elle n?aurait

jamais ?t? heureuse. Ce qui m?int?resse, c?est trouver chez-vous, un domaine o?

votre mod?le du monde est combl?, o? est le domaine, o? il est moins respect? pour

trouver les solutions, c?est en changeant vite, d?apparence, d?entourage, ou en

adaptant votre mod?le du monde ? votre r?alit? pour mieux profiter de la vie.

Vous avez touch? le fond ?

A.R Oui ! ans et ? ans je l?ai touch? ? diff?rents moments, je ne pense

pas qu?on touche le fond seulement une fois, je pense qu?il y a des moments dans la vie

o? il faut se remettre en question. Vous disiez en coulisse que j?ai chang?, c?est

vrai que je ne suis plus celui qui faisait ces infos vus ? la t?l?, mais ca va ?tre,

je d?borde aussi beaucoup d??nergie, et ca, j?ai int?r?t ? ?tre au-dessus de

la m?l?e si je veux tenir un public pendant ? heures, il faut ?tre Keith? et

encore, pas s?r que ca suffise, avec tout le respect que je dois ? Keith, mais vous

devez ?tre capable de r?pondre aux besoins de tous ces gens qui refuseraient de regarder

un film de heures au cin?ma, il faut savoir tout faire, notamment physiquement, et c?est

ce qu?on attend de moi, et, quand je pense au d?c?s de ma m?re, je sais que vous ?tes

tr?s de la votre, comme je l??tais de la mienne, moi j?ai beaux p?res.

Vous les avez tous enterr?s, et vous avez toujours votre tumeur ?

A.R Oui !

Donc, un jour, on vous a d?couvert une tumeur sur la glande pituitaire, vous avez quel ?ge

? , ?

A.R Ca suscite l?esprit donc, en tout cas, ca capte bien votre attention, vous vous

demandez si c?est d?j? finit, vous avez une incertitude ? g?rer, qu?est ce que

ca veut dire ? Si on m?op?re, on va m?enlever la t?te, je risque d?y rester, j?ai refus?

de prendre un traitement qui mois plus tard s?est r?v?l? ?tre canc?rig?ne, j?ai

fais le bon choix, ma relation avec ma femme a aussi chang?, j?avais ?pous? ?

ans une femme formidable, elle avait ans de plus que moi, apr?s, j?ai ?t? mari?

fois, et j?ai adopt? ses enfants, comme me je suis retrouv? ? ans, avec un fils

de ans, une fille de , un gar?on de et un autre qui ?tait en route. Toute ces

exp?riences de la vie font sa richesse, la douleur et le plaisir que vous en retirez,

vous aident ? bien vous occuper des autres, jouir de l?existence et donner un sens ?

la vie.

Apr?s votre premier mariage, le destin met sur votre chemin une nouvelle femme, oui enfin, je veux dire, une autre, au fait, votre seconde ?pouse, et comment elle vous a forc? ? Nous

en parlerons apr?s la pause? Bien, vous serez heureux d?apprendre que pendant la pub d?Anthony Robbins a compl?tement transform? ma vie, compl?tement et enti?rement. J?imagine

que vous ?tes appel? par des tas de gens, mais ca vous arrive d??tre surpris par

un appel genre, ca m??tonne qu?un tel ou qu?une telle ait besoin de moi ?

A.R Plus aujourd?hui parce que je sais que tout le monde peut vouloir am?liorer

au moins une chose dans sa vie, alors, c?est juste une question de temps, personne n?est

invincible, mais m?me si vous avez tout r?ussi dans votre vie, vous pourrez toujours vous

demander o? trouver encore plus des fameux ? donc je ne suis plus surpris, mais il

y a eu quelques cas o? je me suis demand? comment j?allais m?y prendre, par exemple,

avec le gars qui venait d?arracher l?oreille d?un autre avec ses dents.

Non ! Vous avez coach? Mike Tyson ?

A.R Oui ! Juste apr?s l??v?nement, et apr?s, je regardais ses combats en priant

pour qu?il ne recommence pas. Mais moi ce que j??tudie c?est la psychologie des

gens, pas de mani?re pragmatique, je ne ferai pas une analyse de votre pass?, mais je vais

m?int?resser ? votre r?alit?, ce qui vous guide aujourd?hui. Et c?est l? le

plus ?tonnant, j?ai connu, j?ai c?toy? avec Nelson Mandela, M?re Teresa, des personnes

extraordinaires que je respecte ?norm?ment, mais voici un homme cultiv?, qui a le c?ur

sur la main, mais toute sa vie, il n?a connu l?amour qu?en se battant, et quand quelqu?un

le fait chier, il d?colle tout de suite, en ?tant au milieu d?une conversation,

il me raconte comment en prison il avait instaur? la paix entre le clan des blacks et le clan

des blancs, et deux minutes plus tard, il me disait que parfois il aurait bien les pousser

sur un coup de Tongue pour les exploser tous, il change vite d?humeur.

Son enfance a ?t? une trag?die, mais ca vous est d?j? arriv? de vous dire, l?,

ca ne va pas aller, je ne vais rien pouvoir faire.

A.R J?ai peut ?tre pens? ca, mais en fait, non, parce que je vis pour ces challenges,

j?aime relever des d?fis difficiles, les cas les plus durs c?est quand quelqu?un

a perdu un enfant, on m?appelle quand les sportifs p?tent les plombs ? la t?l?,

quand un ado menace de se suicider, et entre temps, sur des milliers de cas, je n?en

ai pas perdu un seul, parce que je comprends leurs besoins. Mais le plus dur c?est quand

un enfant est d?j? mort, les parents ont ? peine ? faire face, je peux les aider

mais c?est les cas les plus durs, honn?tement. Mon message aux gens est de dire, ?coutez,

c?est loin d??tre facile, mais dans la vie, rien ne dure, m?me pas les probl?mes,

seul l??me est ?ternel. Rien n?est de ce point dominant que vous ne puissiez vous

en d?faire, si vous changez de psychologie, si vous faites ce qu?il faut, ca va fonctionner,

c?est la pens?e qui me guide quand je travaille sur quelqu?un, je n?abandonne jamais.

Le pr?sident Georges Bush vous a appel? au secours pour l?Irak ?

A.R Non !

Vous auriez pu l?aider ?

A.R Non ! Je ne suis pas fan, comme tous les autres humains je pense.

Mais je me demandais ? quel point vous avez besoin d??tre aim?.

A.R J?ai surtout besoin d?amour, je pense que c?est le cas de tout le monde.

Quand j?ai rencontr? ma femme, Bonnie Humphrey ? Sage ?, elle a boulevers? ma vie parce

qu?elle m?a aim? pour moi, et pas pour ce que je faisais, ce n??tait m?me pas

un fan, loin de l?, elle se demandait qui ?tait tous ces jeunes, leurs probl?mes,

et moi qui passait pour monsieur r?ussite avec mes cheveux coll?s, elle pensait que

je les coupais moi-m?me. Nous sommes tomb? amoureux diff?remment, par attraction, par

une attirance spirituelle, je l?ai aper?u de l?autre c?t? de la salle, je suis all?

vers elle, elle ?tait tellement belle ? l?int?rieur, et on a d?abord ?t? de

tr?s bons amis pendant mois et moi je sortais avec une autre fille.

Donc, des gens viennent chercher de l?aide chez-vous mais quand vous vivez un ?chec

personnel ou un moment difficile, les gens ont-ils de fausses attentes quant ? ce que

devrait ?tre votre but ?

A.R Je pense que nous vivons dans une soci?t? aujourd?hui o? on met des gens sur un pi?destal

pour mieux les d?molir apr?s. Si vous n?avez pas encore connu ca, je suis s?r que ca vous

arrivera, mais ca permet de voir la vie diff?remment, vous me parlez de moments difficiles, je me

souviens d?un jour o? j??tais ? New York, au Continental Center devant .

personnes, il faut beaucoup faire vite de s?int?resser ? une telle foule, et m?me,

si ce n?est pas un concert rock, devant . personnes qui ne peuvent pas rester

plus de heures qu?au cin?ma, il y a int?r?t ? assurer. Oui, les gens peuvent voter avec

leurs pieds quand ils veulent, c??tait g?nial, il y avait une ambiance de fou, c??tait

la f?te, les gens venaient m?embrasser. Et ce jour l?, une de mes soci?t?s a entr?

en bourse et j?ai gagn? millions en un jour, sur papier bien s?r, mais tout de

m?me, donc, ca aurait d? ?tre un jour de gloire, une grande victoire ?motionnelle,

relationnelle et financi?re. Je suis rentr? chez-moi, d?prim?, parce

que sur sc?ne, j??tais moi-m?me, mais ? la maison, je devais toujours me mod?rer

parce que je dois ?tre fort, j??coute trop ceci, ou trop ca, et j?ai d? me rendre

compte que j??tais entrain d??chouer royalement dans ce domaine, les autres sont

peut ?tre heureux, mais si moi je ne le suis pas, ? quoi ca sert ?

Voici ma derni?re question, pour Magnolia, avec Tom Cruise, on vous a appel? ?

A.R Non, on ne m?a pas appel?.

Qu?est ce que vous avez pens? du film ?

A.R J?ai bien vu qu?en partie, il prenait mon travail en d?rision, mais dans le film,

il y a un autre personnage inspir? de Picking love the right person, et il est encore plus

fascinant ? regarder, mais non, je n?ai pas trouv? ca top, et on ne m?a pas demand?

mon avis, et je n?ai pas coach? Tom Cruise.

Merci Anthony Robbins

A.R Merci et au revoir !

​Read More
Humour
Confiance en soi, Humour

Comment ?tre dr?le et avoir plus d’HUMOUR

Comment faire rire les autres ? J?ai un pass? de timide. Pendant longtemps, j?avais vraiment beaucoup de mal ? parler ? des inconnus, surtout ? des inconnus de sexe f?minin. Quand vous parlez avec moi, vous auriez pu avoir sans doute une conversation int?ressante. Mais une conversation dr?le, si c??tait le cas, ?a ne venait pas de moi. Et aujourd’hui, je ne suis certainement pas l?homme le plus dr?le du monde, mais j?ai r?ussi ? int?grer l?humour dans ma vie quotidienne. Je fais rire tous les jours les gens qui sont autour de moi, j?essaie de d?tendre l?atmosph?re quand il en est besoin.

Je sais passer une petite blague sympa au bon moment. ?a me donne pas mal d?avantages. Je suis plus heureux dans ma vie, je me connecte beaucoup plus facilement aux gens, qu?ils soient inconnus ou connus, et tout simplement les gens m?appr?cient davantage.

Pour avoir davantage d?humour, la premi?re chose ? faire, c?est de prendre la d?cision de devenir plus dr?le. C?est ce que j?ai fait il y a ? peu pr?s deux ans. Je voyais des gens autour de moi qui ?taient beaucoup plus dr?les que moi et je voyais tous les avantages que ?a leur apportait en termes de bonheur, de facilit?, de communication, de connexion avec les autres.

 

Je me suis dit que ce serait bien si au moins, je serais capable de faire rire un peu les autres au quotidien. Et ? partir du moment o? je me suis mis dans cet objectif, je me suis mis ? regarder autour de moi tout ce qui pouvait m?aider ? accomplir cet objectif. Donc la premi?re chose ? faire, c?est de vous donner comme objectif de devenir plus dr?le, de d?cider de devenir plus dr?le.

Et surtout ce qui est important, c?est sans pression. Si vous mettez une pression, ?a va vous stresser et ?a va rendre beaucoup plus difficile le fait d??tre dr?le.

La premi?re cl? pour ?tre dr?le, c?est d?j? d??tre un minimum d?tendu parce que c?est extr?mement difficile de faire rire les autres quand nous-m?mes, on est stress? et qu?on se dit qu?il faut absolument sortir une vanne pour faire rigoler les autres, sinon ?a ne va pas le faire. Quand on est dans cet ?tat-l? et qu?on essaie de faire une vanne la plupart du temps, ?a ne va pas passer. Les gens vont voir qu?il y a malaise, qu?il y a un stress.

Il n?y a rien de pire pour emp?cher de rigoler que de les stresser, de leur communiquer un malaise.

Donc la premi?re cl? une fois que vous avez d?cid? d??tre dr?le, c?est d?j? de prendre ? la cool, de vous dire : Ok, j?ai d?cid? d??tre dr?le. ?a va ?tre une aventure, un chemin, que je vais faire au fur et ? mesure. Et vous pouvez d?ailleurs utiliser diff?rentes techniques pour d?j? vous relaxer quand vous ?tes en pr?sence des autres. Vous pouvez m?diter tous les jours. ?a a ?t? prouv? et reprouv? que la m?ditation aide ? ?tre beaucoup moins stress?, ? avoir une vie beaucoup plus sereine.

Vous pouvez faire du sport, faire l?amour, faire toutes ces choses qu?on conna?t pour d?j? ?tre plus zen, plus serein. Soyez serein, ne vous mettez pas la pression et d?cidez de devenir plus dr?le.

A partir de ce moment-l?, rep?rez tout autour de vous tous les gens qui sont plus dr?les que vous. Normalement, si vous d?marrez, il y aura beaucoup de gens qui seront plus dr?les que vous. Le simple fait de faire attention ? la mani?re dont ces gens interagissent avec les autres va faire de vous au fur et ? mesure quelqu?un de plus dr?le. ?a ne va pas vous transformer du jour au lendemain, mais ?a va ?tre progressif. Vous allez entendre une blague que vous allez pouvoir r?p?ter. Il ne faut pas croire que tous les gens qui vous font rire ont invent? de A ? Z tout ce qu?ils disent.

Souvent, ils l?ont entendu et ils le r?p?tent. Il n?y a pas de mal ? ?a. Donc, r?p?ter des blagues, faire des allusions ? quelque chose qu?on ne dit pas vraiment mais que les autres comprennent.

C?est surprendre, c?est faire de l?ironie. ?a peut ?tre aussi la simple mani?re de dire quelque chose o? on pourrait croire ? la premi?re lecture que c?est quelque chose qui est tr?s s?rieux, et on se rend compte en vous regardant que vous ?tes en train de rigoler et ?a fait marrer. ?a, c?est le contraste. Il y a plein de choses comme cela que vous allez rep?rer au fur et ? mesure, que vous allez int?grer progressivement.

Donc, une cl? tr?s importante, c?est de c?toyer les gens dr?les.

Et ce qui est g?nial, c?est que ce n?est pas un travail tr?s difficile. On a plaisir ? ?tre autour de gens qui sont dr?les. Tout ce que je vous demande, c?est de vous marrer en ?tant ? c?t? de ces gens dr?les, mais d??tre attentif, sans pression encore une fois, juste naturellement de mani?re d?tendue ? ce qu?ils font et d?enregistrer. Votre cerveau va enregistrer de toute fa?on au bout d?un moment si vous ?tes attentif ? cela, si vous vous ?tes fix? comme objectif d??tre plus dr?le.

Pareil, regardez des one man show, regardez des comiques. Il y a des gens qui sont des professionnels qui arrivent ? gagner leur vie simplement avec leur humour. Rien que le fait de les regarder tout en ayant cet objectif ? l?arri?re de votre esprit, ?a va vous permettre de capter des choses. J?ai un coll?gue Aur?lien Amacker par exemple qui est sans doute l?entrepreneur le plus dr?le de toute la plan?te que je connaisse et qui s?inspire beaucoup de certains com?diens en fran?ais.

Mais il a d?velopp? son propre style et aujourd’hui, c?est absolument hallucinant. On peut parler avec lui dix minutes et ?tre mort de rire la moiti? du temps. C?est vraiment impressionnant. Il n?y a pas de m?thode miracle.

Il n?y a pas de moine bouddhiste du rire ? aller voir en haut d?une montagne. Il faut juste d?cider de le faire et ?tre attentif, et ?a va venir tout simplement au fur et ? mesure.

?videmment, si vous passez toutes vos soir?es ? jouer ? la Play Station sans voir personne, ?a va ?tre plus compliqu? aussi. Plus vous voyez de gens dr?les dans des situations diff?rentes et plus vous allez acqu?rir plus rapidement cette comp?tence. M?me plus qu?une comp?tence, c?est un ?tat d?esprit.

Quand on a de l?humour, quand on sait faire rire les autres, on a un pouvoir extraordinaire. D?j?, on se rend plus heureux et on rend plus heureux les autres.

Et les autres ont tout simplement beaucoup plus de plaisir ? ?tre autour de nous et ? communiquer avec nous..

Source: Youtube

​Read More
Confiance en soi, Développement Personnel, Estime de soi, Philosophie et Spiritualit

Abraham Hicks – Comment rester fid?le ? moi-m?me ?

 

Ma premi?re question concerne… Par rapport aux contrastes que je vis, j’ai d?cid? que… j’avais besoin de rester fid?le ? moi-m?me plus que je ne l’ai fait. Cependant je me souviens quand vous avez parl? ? l’homme, ? propos des enfants et des parts de g?teaux, je crois que c’?tait ?….(nom de la ville)…………… mais je ne me souviens pas exactement o? c’?tait, et vous lui avez dit que le monde vous 2 choix : d’?tre soit un gar?on, soit un paillasson. Et vous avez dit (et je suis d’accord avec ?a), qu’aucun des 2 n’est appropri?. Je veux dire.. je ne veux pas accabler les gens, me battre avec eux, mais en m?me temps, je sens le d?sir de dire « h?, attends une minute! » Comment est-ce que je fais ?a, sans me f?cher et sauter ? la figure des gens etc. Redites-nous le d?but de ce que vous avez ?crit sur votre papier! Comment puis-je rester fid?le ? moi-m?me sans ?tre en col?re ou agressif ? La raison pour laquelle nous vous demandons de r?p?ter ces mots, est que nous voulons vous dire que vous ?tes toujours fid?le ? vous-m?me vibratoirement.

Et l’Univers tout entier r?ponds ? cette vibration, quelle qu’elle soit.

Et donc, nous ne ferions aucun effort en intervenant avec des mots que les gens ne vont pas comprendre. Ou qu’il pourrait omprendre mal et r?agir ensuite de fa?on excessive. Nous travaillerions plut?t ? maintenir notre fr?quence vibratoire, et laisser les f?es de l’Univers tout arranger pour nous. Vous avez un ami et manager extraordinaire, dans cette Loi d’Attraction, qui r?pond ? votre vibration ? chaque fois. Et personne ni rien ne peut remonter ce courant. Les gens parlent du pouvoir de leur influence, que ce soit au sens large ou m?me dans le cas d’un face ? face avec quelqu’un d’autre. Et nous disons : vous s?lectionner votre voltage vibratoirement, et non pas physiquement avec les mots. Donc il s’agit d’?tre tellement synchronis? avec votre propre d?sir, que l’Univers vous le d?livre quel que soit ce que quelqu’un d’autre puisse penser ou faire.

Cela a ? voir avec le fait de vous aligner avec votre propre d?sir.Comment rester fid?le ? moi-m?me

Parce que, vous voyez, pendant que vous avez des exp?riences ou ?tes expos? ? des circonstances, un d?sir clair na?t ? l’int?rieur de vous. Puis vous regardez ce qui se passe plut?t que de vous maintenir en vibration avec votre d?sir, et maintenant vous ?tes en train de vous synchroniser tr?s exactement avec les choses que vous ne voulez pas, et si vous ?tes synchronis? avec les choses que vous ne voulez pas, l’univers ne peut pas vous d?livrer ce que vous voulez, voyez-vous ?

Donc, Oh, nous savons que c’est amusant de parler, nous savons que vous aimez vous exprimer, mais nous utiliserions une r?gle qui serait ainsi : je vais parler autant que je me sens inspir? ? parler mais toujours ? partir de l’endroit de moi-m?me o? je me sens bien, parce qu’? chaque fois que vous vous sentez attaqu?, ou qu’on vous fait du tort ou comme si une injustice vous avait ?t? faite, ? chaque fois que vous vous trouvez dans cette situation de col?re, ou d’inconfort ?motionnel physique, vous ?tes toujours, sur le plan vibratoire, d?synchronis? d’avec votre propre d?sir, ce qui veut dire que quoi que ce soit que vous disiez ne fait qu’amplifier la vibration ce qui cr?? encore plus d’emp?chements vis ? vis de ce que vous voulez.

Et alors vous regardez votre ennemi ou votre opposant ou qui que ce soit avec qui vous ressentez un d?saccord et vous leur attribuez la responsabilit? de cet emp?chement (? la circulation de l’?nergie source) et alors vous vous entez simplement un peu plus affaibli, vous voyez ? Nous voulons que vous d?couvriez qu’ils ne peuvent pas vous emp?cher de l’autoriser en vous (l’Energie Source) car c’est quelque chose de vibratoire, ce n’est pas quelque chose de physique.

Est-ce que vous avez d?j? tent? de vous battre avec quelqu’un qui ne veut pas se battre ? C’est comme donner des coups d’oreiller, ou…

est-ce que vous n’avez jamais lanc? un oreiller ? quelqu’un qui ne veut pas le renvoyer ? ?a les frappe et ?a tombe tout simplement parterre. Ce n’est pas un jeu qui va durer longtemps n’est ce pas ? Et donc, quand vous ne retournez pas la vibration n?gative, 50 % de l’?nergie a d?j? disparu, et si vous vous maintenez en harmonie vibratoire avec votre bien-?tre, et qu’ils ne sont pas vibratoirement accord?s ? votre bien-?tre, ils ne peuvent pas demeurer dans votre exp?rience.

Ce n’est pas possible pour eux de rester dans votre exp?rience.

Les Lois de l’Univers ne le permettront pas. Donc si vous avez des personnes discordantes, incommodantes qui apparaissent dans votre exp?rience, m?me si c’est juste une, cela signifie que vous ?tes rest? accroch? ? cette part d’eux, et votre attention ? cette part d’eux est ce qui vous maintient dans cette danse co-cr?ative. Donc mon instinct de disons, juste me relaxer, respirer, et rester en moi-m?me est la meilleure chose ? faire plut?t que… C’est toujours la meilleure chose, c’est vouloir faire de son mieux pour se sentir bien ce qui n’est pas la chose la plus facile ? faire ! Donc vous avez cette ?nergie puissante qui vous traverse et quelque chose semble se trouver juste en travers du chemin, Il est normal que vous ayez une forte r?action n?gative ! C’est comme de toucher un fourneau br?lant, c’est normal que vous ne vous sentiez pas bien apr?s ! Mais la question est « Qu’est-ce que je fais ensuite ? » Combien de temps je reste l?-dessus ? Est-ce que je broie du noir ? cause de ?a ? est-ce que je ressasse cela ? Est-ce que j’en parle ? de nombreuses personnes ? Combien de temps est-ce que je m’en sers que de mon excuse pour ne pas L’autoriser en moi (la Source) ? Le plus court sera le mieux.

Merci beaucoup.

Vous pourrez regarder quelqu’un la prochaine fois que vous vous sentirez en col?re, ou victime d’injustice ou quoi que ce soit et que vous pensiez qu’une personne ou une situation, en soit la cause, Vous devriez vous arr?ter et les regarder et (ne le dites pas tout fort, parce que la plupart d’entre eux ne le comprendraient pas), mais dites-vous ? vous-m?me : Je n’ai pas encore d?cid? combien de temps je vais me servir de toi comme de mon excuse pour ne pas autoriser mon bien-?tre int?rieur, tu m’as rendu compl?tement fou l?, et ce que tu as fait n’est vraiment pas bien, et j’ai toutes les raisons du monde d’?tre furieux contre toi, et si le monde entier me donnait la possibilit? d’?valuer ?a, je suis certain qu’ils seraient tous d’accord avec moi pour convenir que tu as tort.

Et je n’ai pas encore d?cid? combien de temps je vais me servir de toi comme de mon excuse pour m’emp?cher d’acc?der ? la clart?, ? l’abondance, au bien-?tre, et toutes les choses que j’estime bonnes…

je n’ai pas encore d?cid? combien de temps je vais le faire, mais l? maintenant, j’ai l’impression que c’est pour toujours ! Je suis furieux ? ce point contre toi ! Je suis si furieux que j’ai m?me envie de renoncer ? la vie m?me afin de me concentrer sur cette injustice que tu m’as faite ! Merci beaucoup, j’ai compris. Traduction Katycati.

As found on Youtube

G?rez Vos Emotions avec l’Hypnoth?rapie

​Read More
Confiance en soi, Développement Personnel, Estime de soi, Motivation

12 principes pour arr?ter d’?tre GENTIL et ?tre SOI M?ME

12 principes simples pour arr?ter d??tre gentil et exprimer v?ritablement notre personnalit? pour ?tre vraiment nous-m?mes, ce qui implique parfois de savoir dire non.

Nous n?avons jamais appris les mots qui parlent de notre monde int?rieur. Depuis l?enfance, nous nous sommes mis ? l??coute des autres : parents, instituteurs, puis coll?gues, patrons, etc. Pour survivre et s?int?grer, nous avons alors cru de devoir nous couper de nous-m?me. Notre mental a b?n?fici? de tous les soins et de l?essentiel de notre ?ducation au d?pens des autres aspects de notre personne. Notre compr?hension intellectuelle des choses a donc ?t? stimul?e et encourag?e, mais le r?sultat est le suivant. D?abord, nous jugeons les autres plus vite que notre ombre ? partir d?un minimum d?informations.

Ensuite nous fonctionnons par habitude avec des automatismes de pens?es dans un univers de concept et d?id?e.

Nous fonctionnons sur un syst?me binaire, une chose est blanche ou noire : j?ai tort ou j?ai raison, z?ro ou un. Enfin, nous ne prenons pas la responsabilit? de ce que nous ressentons : je suis triste parce que tu?, je suis ainsi parce que ma m?re?, je n?ai pas le choix, etc.

Dans ce fonctionnement traditionnel, nous nous sommes coup?s de nos sentiments et de nos ?motions. Par pudeur et r?serve transmises de g?n?ration en g?n?ration, nous ne parlons pas de nous-m?me et ne connaissons m?me pas le vocabulaire pour parler des enjeux de notre vie int?rieure.

Donc, premier principe pour cesser d??tre gentil et ?tre vrai : prenez conscience de ce que vous ?tes en train de vivre. De nombreuses personnes s??puisent dans le soin de l?autre et l?oubli de soi. Cette violence qu?elles s?infligent pour bien faire fait qu?un jour, elles ne sont plus capables de ne rien faire. Pour d?velopper la conscience de ce que l?on vit, les quatre stades ? consid?rer sont:

1.L?observation

2. le sentiment

3. le besoin

4. la demande.

Commen?ons par la premi?re : l?observation. Observer des faits de fa?on neutre, sans juger ni interpr?ter est essentiel en apprenant ? dissocier le fait de l??motion qu?il suscite, et ne faire aucune supposition que l?on prendrait pour une v?rit?. Utilisez le jeu pour exprimer notre sentiment, mais exprimez-le sans interpr?tation. Par exemple, lorsque vous dites je me sens triste, inquiet, en col?re, etc., vous gardez la responsabilit? de ce que vous vivez. Lorsque vous dites : je me sens trahi et manipul?, vous traitez implicitement l?autre de tra?tre et de manipulateur, et vous restez dans un sc?nario de victime, de plainte, et de conflit.
?tre soi-m?me

Partez du principe que l?autre n?est pas l? pour satisfaire vos besoins, pas m?me votre conjoint, m?me s?il peut y contribuer.

De la m?me fa?on, vous n?avez pas ? passer votre vie ? combler les besoins des autres. Et c?est encore valable pour votre conjoint. Identifier son besoin de repos, de temps, de disposer de sa soir?e, c?est choisir de ne jamais nier ou renier ce qui nous habite.

Tous nos besoins n?ont pas besoin d??tre satisfaits, mais tous ont besoin d??tre au moins reconnus. Pour satisfaire vos besoins, formulez des demandes concr?tes, r?alistes, positives et n?gociables. C?est le caract?re n?gociable de la demande qui cr?e l?espace n?cessaire ? la discussion.

Le principe num?ro deux est de prendre conscience que l?autre est en train de vivre. Communiquer, c?est s?exprimer et ?couter.

Il faut laisser tomber la peur de se d?voiler, comme celle d?entendre l?autre dans sa souffrance et ses difficult?s. L?empathie alias la compassion est la pr?sence port?e ? ce que vous viviez et ce que vit l?autre.

Les quatre ?tapes de la pratique de l?empathie sont les suivantes :

1. ?couter sans rien faire

2. porter votre attention sur les sentiments et les besoins de votre interlocuteur

3. refl?ter les sentiments et les besoins de votre interlocuteur en les reformulant

4. observer les signes de rel?chement et de d?tente.

Envers les personnes allergiques ? l?empathie, vous pouvez utiliser la compassion silencieuse en restant tout simplement ouvert et bienveillant. Le troisi?me principe, c?est la rencontre.

Lorsque nous fonctionnons principalement sur le plan intellectuel, ce qui est le plus souvent, c?est de :

1. se louper l?un l?autre

2. rentrer de plein fouet dans la dispute

3. ne pas oser nous montrer tels que nous sommes pour ?viter les projectiles verbaux.

Mais pour marcher sur le chemin vers l?autre, vous ne pouvez pas faire l??conomie du chemin vers soi. Le quatri?me principe, c?est : soyez vous-m?me et laissez l?opportunit? aux autres pour faire de m?me. Nous sommes somm?s de correspondre aux attentes des autres pour ?tre aim?s.

Alors, nous savons faire plaisir, ?tre un bon gar?on, un bon p?re, un bon coll?gue ou un bon mari, mais nous ne savons pas ?tre tout simplement nous-m?me. En croyant ?tre responsable des sentiments des autres, nous culpabilisons, mais nous n?arrivons pas pour autant ? ?tre ? l??coute de l?autre. Prendre soin de quelqu?un, ce n?est pas de le prendre en charge. C?est avoir confiance dans les facult?s de la personne ? s?en sortir gr?ce ? ses propres ressources. Cela implique la confiance dans ses propres capacit?s.

Le cinqui?me principe est d??tre aim? comme nous sommes. Cessons de chercher ? correspondre ? l?attente des autres et de demander aux autres de correspondre ? nos attentes. Il est pr?f?rable d?aimer son fils tel qu?il est que d?aimer son projet de fils ? par exemple, un ?tre brillant qui devrait ?tre ing?nieur ? et d?aimer son conjoint plus que son projet de vie commune. Mais pour cela, il faut d?velopper un sentiment de s?curit? int?rieure dissoci? de ces r?les sociaux de bonne m?re, de bonne ?pouse, bonne fille, etc.

Cessons de nous sentir menac? par nos diff?rences et celles des autres. Cessons d?avoir peur de la d?sapprobation. Derri?re une apparente gentillesse, il y a souvent la peur de perdre, la peur du rejet et la peur de la critique. Or, pour fonder des relations satisfaisantes et durables, nous ne pouvons pas faire l??conomie de la v?rit? et de l?authenticit?. Le sixi?me principe est : dites non plus souvent. L?ob?issance ne cr?e pas des ?tres responsables mais des automates. Savoir dire non est au c?ur de quatre valeurs essentielles : le respect de l?autre et de soi, l?autonomie, la responsabilit? et la force.

Entra?nez-vous ? dire non dans des situations faciles pour pouvoir ensuite y arriver dans des situations plus difficiles.

Dire non d?une fa?on constructive et cr?ative, c?est ?galement dire oui ? quelque chose d?autre. Et c?est ?galement d?velopper sa capacit? ? entendre le non de l?autre sans le prendre de fa?on personnelle. Le septi?me principe, c?est : n?ayez pas peur des conflits. Derri?re la peur du conflit se trouve un besoin de s?curit? affective. Suis-je encore aimable ? Peut-on encore m?aimer si je ne suis pas d’accord ? Mais le conflit est ?galement une formidable opportunit? d??volution. Le huiti?me principe est : bien g?rer sa col?re. Exprimer ou entendre la col?re peut sembler difficile. La col?re est pourtant un formidable signal d?alarme sur notre tableau de bord int?rieur, le signe qu?il faut nous mettre aux soins intensifs de notre propre ?coute. Et enterrer ses col?res, c?est v?ritablement s?assoir sur un champ de mines.

Un jour, ?a p?te et ?a se transforme en agression sur quelqu?un. Prendre soin de ses col?res consiste ? : – Nous taire plut?t qu?exploser, car si nous explosons ? la figure de l?autre, l?agress? ne pourra pas bien nous entendre – Accueillir toute notre col?re : accepter que toute la violence qui est en nous sert d?exutoire.

Il faut ?tre capable de bien la regarder en face avec ses images et ses fantasmes. – Identifiez les besoins insatisfaits. – Identifiez les nouveaux sentiments qui peuvent se manifester. Derri?re cette col?re, il peut y avoir la fatigue d?une situation. Et derri?re cette fatigue, un besoin de changement. – Dire notre col?re. Id?alement vous pouvez l?exprimer seulement lorsque la tension est rel?ch?e.

Pour ?tre capable d??couter la col?re d?autrui, essayez de rester patient et de pratiquer l?empathie. Le neuvi?me principe, c?est d??viter le langage d?responsabilisant : il faut, tu dois, c?est comme ?a, je n?ai pas le choix, je n?ai pas le temps, etc. Ce langage d?responsabilisant anesth?sie la conscience et vous transforme en robot. La contrainte est inconfortable mais famili?re. Remettre en cause son sens du devoir et ses habitudes, agir par choix et par ?lan du c?ur peut faire peur.

Pourtant, la vie se trouve ici m?me dans ces enthousiasmes. Par ailleurs, regardez ? quoi et ? qui vous consacrez votre temps et votre ?nergie.

Ce sont d?excellents indicateurs de vos priorit?s, de vos choix et des besoins que vous d?cidez de satisfaire. Le dixi?me principe est : ayez un sens ? votre vie. Nous avons besoin de conna?tre le sens de notre vie, ses interactions et sa signification. Si nous ne prenons pas soin de notre besoin de nous sentir pleinement vivant, nous risquons de le combler d?une fa?on destructrice. Le onzi?me principe est : ?radiquez le syst?me punition/r?compense. Le vieux syst?me punition/r?compense ne cr?e pas de s?curit? int?rieure et de confiance en soi.

Il ne fonctionne pas mieux pour l??ducation des enfants qu?au sein des entreprises. Ce syst?me fait appel ? la peur et ? la culpabilit? au lieu de faire appel ? l?enthousiasme et ? l?adh?sion. Bien s?r, la fermet? est parfois n?cessaire.

Mais ne peut-on pas ?tre fort sans ?tre agressif ? Et pour finir, le douzi?me principe est le suivant : essayez d??tre pr?sent ? vous-m?me sans jugement trois minutes, trois fois par jour.

Posez-vous cette question : y a-t-il quelqu?un ? l?int?rieur ? Soyez ?galement reconnaissant et exprimez cette gratitude pour tous vos besoins combl?s. La gratitude est la vitamine de la relation. Rappelez-vous que la violence n?est pas l?expression de notre nature, mais celle de la frustration. Elle exprime nos besoins non reconnus ou non satisfaits. La communication consciente et non violente est un mode de r?solution des conflits qui permet de nous d?programmer du vieux syst?me de la violence.

Il n?y aura pas de paix dans le monde tant que l?homme ne prendra pas soin chaque jour de cultiver sa paix int?rieure. Cette paix se propagera ensuite par rayonnement car la paix est contagieuse..

As found on Youtube

​Read More
Confiance en soi, Développement Personnel

Zone de confort : oser en sortir

Zone de Confort

Voici ta ligne de vie. Tu es actuellement dans le pr?sent.Tu as laiss? derri?re ton pass?, et le futur est devant toi.

Si tu te demandes comment tu aimerais que soit ton futur la r?ponse sera certainement « je ne sais pas je n’en ai aucune id?e, mais en revanche je sais ce que je ne veux pas ».

Il est normal que tu saches dire ce qui te plait et ce qui ne te plait pas de ton pr?sent et si tu y r?fl?chis tu te rendras compte ?galement de ce qui t’a plu et d?plu dans ton pass?.

Cependant il est tr?s probable que l’inconnu sur ce que tu d?sires pour l’avenir demeure. On nous apprend une multitude de connaissances mais on ne nous apprend pas ? avoir confiance en nous m?me et savoir clairement ce que tu veux peut sembler aux yeux de nombreuses personnes ? de l’arrogance: « Mon fils, il te faut travailler dur, te sacrifier, et accepter ton destin r?ver les yeux ouverts est une perte de temps ».

On ne manquera pas non plus de te rappeler que c’est comme le conte de la laiti?re (?).

Une fable ?trange que quelqu’un a d? inventer pour que les autres cessent de r?ver C’est dommage, car en r?alit?, le moyen d’atteindre ? ton but, c’est de r?ver de ce que tu souhaites, mettre une date limite ? ton r?ve et tout faire pour y arriver.

Tout peut tr?s bien se passer pour toi dans le futur.

Zone de Confort: TOUT D?PEND DE TES CROYANCES.

La premi?re chose ? faire est de prendre conscience de certains concepts basiques, les comprendre et les mettre en pratique. Commen?ons par le concept de zone de confort. C’est la zone imag?e dans laquelle tu te trouves quand tu ?volues dans un environnement que tu maitrises. Dans cette zone, les choses te sont famili?res et confortables qu’elle soient agr?ables ou non.

Par exemple, ?tre tous les jours dans les bouchons c’est ?tre ? l’int?rieur de ta zone de confort, car c’est ce que tu connais que ton patron t’engueule au bureau, cela fait partie de la zone de confort car c’est ce que tu connais.

Que tu t’amuses ou te disputes avec ton partenaire cela fait partie de ta zone de confort, car c’est ce que tu connais. Tes habitudes, ta routine, tes facult?s, tes connaissances, ton attitude et ton comportement font aussi partie de ta zone de confort. Autour de ta zone de confort, se trouve ta zone d’APPRENTISSAGE. C’est la zone dans laquelle tu vas pour ?largir ta vision du monde. Et c’est ce que tu fais quand tu apprends de nouvelles langues, que tu voyages vers des pays inconnus, quand tu d?couvres de nouvelles sensations, que tu enrichis tes points de vue, change tes habitudes, que tu d?couvres d’autres cultures ou fais connaissance de nouveaux clients.

C’est la zone o? observer, exp?rimenter, comparer, apprendre… Il y a des gens que cela passionne, c’est la raison pour laquelle ils gravitent souvent autour de leur zone d’apprentissage.

zone de confort

En revanche, pour d’autres personnes, cela fait peur, et pour ?viter cette situation, elle ne se d?placent que dans leur zone de confort. En sortir serait consid?r? comme dangereux. Au-del? de ta zone d’apprentissage, se trouve ce que l’on appelle la zone de panique, ou zone de non-exp?riences. Ceux qui ne souhaitent pas que tu y ailles, sont en g?n?ral ceux qui ne sortent jamais de leur zone de confort Ils disent que c’est la zone o? peuvent t’arriver des choses tr?s, tr?s graves. C’est comme ?tre au Finist?re… au-del?, le monde s’arr?te. « Ne sors pas, ca va ?tre terrible ! Et que se passera-t-il si tu ?choues ? » « Ok, d’accord, mais si je r?ussis ? » Ceci, les seules personnes ? le dire sont celles qui consid?rent que cette zone est en fait la zone magique.

La zone dans laquelle peuvent t’arriver des choses merveilleuses que tu ne connais pas encore, pour n’avoir jamais ?t? dans cette zone.

C’est la zone des grands d?fis. Certains pensent que s’ils sortent de la zone magique ils ne pourront plus faire marche arri?re, que leur zone de confort disparait instantan?ment. C’est FAUX. En en sortant, ils ?largissent leur zone de confort et d’apprentissage Changer ne signifie pas que tu perds ce que tu as, mais signifie que tu cumules.

Changer est en r?alit? se d?velopper. Cela peut ressembler ? la peur de l’inconnu, mais en r?alit? c’est la peur de perdre. Perdre ce que tu as, ou pire encore, perdre ce que tu es. La prochaine chose ? prendre en compte est la tension ?motionnelle et la tension cr?ative.

Elles agissent comme deux forces contraires. La premi?re te tirera vers ta zone de confort et la seconde te fera avancer vers l’ext?rieur. Pour pouvoir avancer il faudra que tu parviennes ? ce que ta motivation vainque tes peurs. C’est donc ? toi de travailler sur la tension ?motionnelle et particuli?rement les peurs provoqu?es par le fait de sortir de ta zone de confort.

Peur du qu’en dira-t’on, peur d’?chouer, peur du ridicule et de la honte. Il te faudra les reconnaitre et les affronter. Tu te demandes comment faire ? CROIS EN TOI Tu es l’acteur de ta vie. Ce que tu ne d?cides pas… d’autres le feront ? ta place.

En g?rant correctement tes peurs, ton estime de soi grandira et celle-ci te donnera un nouveau point de vue sur la r?alit?, pleine d’opportunit?s.

Ainsi tu pourras mieux choisir ton objectif. Avoir une id?e claire de ton r?ve, chercher un « quoi » qui te motive. Ensuite, en comparant ton point de d?part ? celui o? tu souhaites arriver tu te sentiras sans doute tout petit. C’est tout ? fait normal, tu prendras juste conscience de ce qu’il te reste ? apprendre. Il te sera utile de te souvenir de tes origines, tes valeurs et tes principes, et que tu r?fl?chisses sur quelle est ta mission personnelle dans la vie. Pour t’aider ? maintenir la tension cr?ative, et ? ne pas c?der ? la tension ?motionnelle, il faudra que tu penses ? ta vision personnelle Qu’y a t’il au-del? de ce r?ve? Dans quel but souhaites-tu r?aliser ce r?ve ? ? partir du moment o? tu transformeras tes pr?jug?s qui te limitent, que tu te fais confiance en toi-m?me et en ton r?ve, et que tu comprends pourquoi et dans quel but tu le fais, le moment de passer ? l’action sera venu en laissant derri?re toi ta zone de confort.

Tu sentiras le plaisir d’apprendre ? poursuivre tes r?ves Il se peut qu’au d?but tu te sentes peu comp?tent et vuln?rable, que tu penses que c’est risqu?.

Il n’y a pas de probl?me! Tu es humain et tu ne sais pas tout, tu es en train d’apprendre… F?licitations ! Tu es en marche vers ton r?ve ! Ce qu’il te manque pour commencer ? r?cup?rer ta sensation de comp?tence, c’est revenir ? ta zone de confort pour les recours personnels que tu poss?des mais que dans la pr?cipitation, tu as oubli? d’utiliser.

Munis-toi de tout ce qui sera n?cessaire, sois patient pendant ta pr?paration. Aie confiance en ton objectif. Pr?pare bien ta strat?gie, pers?v?re et reste positif. Et plus t?t que ce que tu peux imaginer ton r?ve deviendra r?alit?. Oseras-tu r?ver?.

As found on Youtube

​Read More
Confiance en soi, Hypnose Ericksonienne

Comment r?agir aux insultes? par Milton Erickon

Vous savez, j’ai appris ? mes enfants… …de ne pas avoir peur des choses et d’y faire face correctement peu importe ce que c’est.

Et j’ai dit ? mes enfants… « Ne laissez jamais personne vous blesser, si quelqu’un essaie de vous blesser et y arrive, d?p?chez-vous, courrez, ne marchez pas, courrez… …jusqu’? la prochaine poubelle ? ordure et jetez-y votre sentiment d’?tre bless?. » Vous ne prenez pas les insultes, vous les laissez avec celui qui les a prononc?es. C’est son probl?me.

En th?rapie, un patient arrive avec le sentiment d’avoir ?t? bless?: – « Mon mari m’a trait? d’ignorante, d?incomp?tente, de nulle. » – « Votre mari ne peut pas faire mieux que ?a? Il manque de vocabulaire? Il a du vouloir dire quelque chose, mais qu’est-ce que ?a signifie qu’il utilise seulement ces quelques mots? » Et elle a commenc? ? regarder ces insultes…

…d’une mani?re diff?rente.

J’ai discr?dit? ces insultes. D?tournez toujours les insultes, comme si c’?tait un compliment. Et ?a d?concerte la personne. – « ?tes-vous vraiment si stupide? » – « Seulement le mercredi! » Qu’est-ce qu’ils peuvent faire avec cette r?ponse? Qu’est-ce qu’ils vont faire? Avec cette remarque stupide. Ils vont essayer de lui donner du sens, et c’est leur probl?me! En th?rapie, quand votre patient dit quelque chose, c’est accessoire pour votre th?rapie, faites semblant de ne pas comprendre, donnez-lui une nouvelle interpr?tation, et rendez cette remarque p?riph?rique compl?tement inutile.

Certains patients vont essayer de se disputer avec leurs th?rapeutes, ou essayer de faire en sorte que le th?rapeute regarde dans la mauvaise direction. Et vous pouvez utiliser votre propre stupidit?, pour rester sur la bonne voie..

As found on Youtube

Les cl?s de la Confiance en soi CLIQUEZ ICI

​Read More
?nergie et confiance en soi
Confiance en soi, Développement Personnel

Les Secrets De L’?nergie Et De La Confiance En Soi

Les Secrets de l??nergie et de la Confiance en soi

[responsive_video type=’youtube’ hide_related=’1′ hide_logo=’1′ hide_controls=’0′ hide_title=’1′ hide_fullscreen=’0′ autoplay=’0′]https://www.youtube.com/embed/bMGqse0syxM[/responsive_video]

Je ne sais pas ? quelle ?tape vous ?tes dans votre vie, mais les fondamentaux dont je vais vous parler vont pouvoir vous aider de mani?re mesurable, mais ce sera ? vous de choisir ce qui vous convient. Pensez ?a comme un deuxi?me avis, comme si ce sujet ?tait le plus important pour vous, m?me si vous ne l?avez jamais pens?. Un truc pour lequel vous ne vous dites pas, je devrais mais je dois, un must, un domaine ? ma?triser car si vous pouvez le ma?triser, tout ce dont vous pouvez r?ver serait disponible, sinon, peut partir en vrille. Il y a des couples qui me demandent du conseil matrimonial, je leur dit, vous avez ce que vous devez faire ? Faites du sport, bougez, perdre du poids, vous ?tes tellement crev?, pas ?tonnant qu?il n?y a plus de passion.

Quand on est ?puis?, on ne peut pas ?tre passionn?.

Alors, on me dit, ok, je vais planifier, je vais m?organiser, d?abord, trouver le meilleur coach. Et puis un mois, deux mois plus tard, ils sont encore entrain de planifier, de r?pondre, non mais je peux trouver le meilleur coach, et bien, la tu dis, avec tout le respect que je vous dois, vous n?avez pas besoin de plan, pas besoin de coach, juste quelqu?un qui soit derri?re vous et qui cri ? cours ! ?, bouges ! Arr?te de planifier, bouge ! On vit dans une soci?t? o? plus personne ne bouge. Comment on se fait mal aujourd?hui ? Pas en jouant au rugby ou au foot, on se fait mal en ?crivant, on ramasse son crayon en criant aie aie, ca fait mal ! On se fait mal tout le temps parce qu?on n?utilise plus notre corps, on vit dans des boites, pensez ? notre vie aujourd?hui compar? ? celle pour laquelle nous avons probablement ?t? cr??, pour fournir, chasser, cr?er, procr?er, ?lever des enfants, bouger, cultiver, pour faire toutes ces choses qui nous faisait utiliser notre corps.

Aujourd?hui, on fait quoi ? On se r?veille, et on va dans une boite.

?nergie et confiance en soi
Free-Photos / Pixabay

On va d?une boite ? l?autre, mon petit d?jeuner c?est dans une boite, je prends ma voiture qui est une boite, je vais pour aller jusqu?? ma boite, je travaille dans un bureau qui est une boite, je prends une boite, comme on prend l?ascenseur, pas l?escalier bien s?r, une fois au bureau, je tape sur une boite, je parle dans une boite, les r?unions, c?est dans des plus grandes boites, o? je tape dessus, et j??coute des petites boites, j??coute de la musique en boite, pour manger, toujours en boite, pour rentrer je prends le train ou le m?tro, c?est vrai que c?est dans une boite, mon appart ressemble ? une boite, et j?allume la boite, et je tape encore sur des boites, je te laisse un message dans ta boite, et pour changer, demain, je me sers d?une boite.

Peut ?tre. Et faire de l?exercice pour la plupart des gens, ca veut dire remplir la baignoire, retirer le bouchon et nager ? contre-courant. C?est le monde dans lequel on vit, alors, ce n?est pas compliqu? de comprendre pourquoi on est si gros, et qu?on est toujours un peu fatigu? et qu?on se cr?er autant d?acidit? dans le corps, parce qu?on consomme des aliments qui n?ont plus rien de vivant en eux, il n?y a plus de nutriments, c?est chimique, ou irradi?.

Tout ca peut para?tre insurmontable, mais si on faisait appel ? notre bon sens, et si on ?tait vraiment engag?, tout pourrait s?arranger, et ce que je voulais vous dire c?est vraiment ca. On ne va pas prendre la journ?e pour voir comment faire, on va voir pourquoi. Parce que la r?ussite c?est 80% de psychologie et 20% de m?canique.

C?est les croyances que vous avez qui brillent dans vos d?cisions. ?coutez, si vous prenez une autre d?cision, allez vous faire autre chose oui ou non ? Si vous faites autre chose, allez-vous obtenir autre chose ? Donc, aujourd?hui, je vais vous inviter ? prendre d?autres d?cisions, sur ce que vous allez croire, concernant la sant?, l??nergie, et ? quel point ces choses l? seront importantes pour vous, ? partir de maintenant. Qu?est ce qui va devenir des must pour vous ? L??nergie, je connais, faites-moi confiance. Et j?aimerais que vous en ayez encore plus que moi, tout ?a doit ?tre possible sans effort ? l?avenir, que vous ne soyez plus ?puis? et que tout ?a soit durable.

Comment faire du durable ? Cr?ez la base, et une fois qu?on a la base, la remettre en question, et grandir, puis c?l?brer, se r?compenser, et cette c?l?bration va consolider la base, parce qu?on se sent mieux, et on peut encore faire mieux, mieux manger, mieux jouer, d?s que vous commencerez ? vous habituer, ? vous entrainer, vous allez adorer.

Et donc, votre base sera plus forte, et vous pourrez relever un plus grand d?fi encore, et vous vous r?compenserez encore et encore, et c?est ainsi que les riches deviennent plus riches, les heureux plus heureux, les gens en bonne sant? en meilleure sant?, les pauvres plus pauvres, les d?prim?s encore plus d?prim?s, les malades encore plus malades, c?est une question de dynamique. Aujourd?hui, nous allons en parler de ce processus de la dynamique.

Mon but aujourd?hui c?est que vous repartiez avec plus de certitude, la certitude de poss?der les r?ponses qui pourront vous guider et que bien s?r, vous rencontrerez des obstacles dans votre environnement, mais quel que soit la situation, vous pourrez faire face, vous pourrez mieux vous occuper de vous, et que vous d?gagiez tellement de force que les gens vous demanderont : eh ! Elle vient d?o? cette ?nergie ? T?as l?air en pleine forme, t?as perdu du poids, comment t?as fait ? Et vous serez alors la force du bien qui sera capable de faire passer le message autour de vous.

Mon but aujourd?hui est de planter des graines pour que vous en profitiez et que vous en fassiez profiter des gens autour de vous.

Ce moment peut devenir le plus beau de votre vie, si vous arrivez ? contr?ler ce sur quoi vous vous concentrez, si vous lui trouvez un sens plus stimulant, et si vous d?cidez de mod?liser les actions de ceux qui ont r?ussi avant vous. Il peut devenir le plus beau moment financi?rement, ?motionnellement, spirituellement, mais vous devez ma?triser votre ?tat, et si vous pensez qu?une fois suffira, vous vous trompez. Vous avez devoir adopter des rituels, dans cette salle, vous ?tes tous contr?l?s par vos rituels. Pas que celui l?, je veux dire, tous les matins, vous vous levez, rien qu?? vous regarder maintenant, je peux deviner vos rituels.

Pour certains, leurs rituels c?est de faire du sport 5 fois par semaine, c?est clair.

4 ? 6 fois par semaine, ca saute aux yeux. Sinon vous n?aurez pas cette apparence. Du sport, je ne sais pas, marche, course, gymnastique, chez certains, c?est ?vident que c?est du bodybuilding, rien qu?? voir les muscles. Je peux deviner vos rituels parce que vous ?tes d?pendants de vos rituels. Mais si vous n?avez pas les bons, vous ne vivez pas ce que vous devriez, vrai ? Et il y a des rituels qui vous mettent dans des ?tats propices, et d?autres pas. Vous avez des rituels pour vos relations, pour votre corps, pour votre finance, et les rituels qui fonctionnent en automne, ? la saison des r?coltes, dans les affaires, finances, ou de l?immobilier, ne vont plus fonctionner maintenant. Si vous faites ce qu?il faut, au mauvais moment, vous allez souffrir. Vous allez me dire mais je fais ce qu?il faut, et je n?ai pas la r?compense.

Moi je vous dis que si vous faites ce qu?il faut au mauvais moment, il n?y aura pas de la r?compense, il y aura de la douleur, donc, il y a int?r?t ? faire ce qu?il faut au bon moment.

Pour ca, il faut savoir dans quelle saison on est, et savoir comment changer d??tat, comment ma?triser notre propre conditionnement ? Est-ce que vous avez des sens oui ou non ? Oui ou non ? Alors, maintenant, est venu le moment de commencer ? s?entra?ner. Je vais vous montrer ? quelle vitesse vous pouvez changer juste en utilisant votre focus, on va faire le test.

Asseyez vous bien droit, avec ?nergie.

V?rifiez que vos voisins aussi, sinon faites les ajustements physiologiques n?cessaires. Chatouillez-les, ca peut aider. Regardez autour de vous dans la salle, et trouvez tout ce qu?il y a de brun, tr?s vite ! Des bruns, cherchez des bruns, des bruns, encore des bruns, toujours des bruns, encore des bruns, puis fermez les yeux. Fermez, et dites moi tout ce que vous avez vu de rouge. Si vous avez dans la t?te beaucoup plus de bruns que de rouges, dites oui ! Ouvrez les yeux et cherchez du rouge maintenant, du rouge, du rouge, cherchez du rouge, du rouge, encore du rouge, toujours du rouge, partout autour de vous, levez la main si vous avez vu plus de rouge cette fois ci dites oui.

Pourquoi ? Parce que qui cherche trouve ! Vous trouverez toujours ce sur quoi vous vous concentrez. Vous le trouverez m?me s?il n?est pas l?. Qui parmi vous a pris du bordeaux pour du rouge histoire d?en avoir un peu plus ? Ce que vous recherchez vous allez le trouver.

Donc, si vous voulez changer de vie, vous allez devoir changer de physiologie et de focus. Et au fait, ? quelle vitesse pouvez vous les changer ? En combien de temps ? En un battement de c?ur une fois que vous voulez prendre le contr?le de votre conditionnement ! C?est tout et c?est rapide. En vous posant une question ou deux, essayez ca, r?pondez cette question dans votre t?te, honn?tement, si vous le vouliez, de quoi pourrez vous ?tre fi?re l? maintenant. Si vous le vouliez, pas du genre ce n?est pas bien d??tre fi?re.

Non, si vous voulez ressentir de la fiert?, de quoi pourriez vous ?tre fi?re ? De vos enfants ? De votre sant? ? De votre corps ? Avez-vous un jour eu un probl?me et vous voulez juste vous enfuir ou vous avez fait face et vous l?avez r?gl? ? De quoi pouvez-vous ?tre fier aujourd?hui ? Si vous le vouliez ? Vous avez trouv? quelque chose ? Et quand vous pensez ? cette chose dont vous ?tes fi?re, qu?est ce qui d?clenche cette fiert? en fait ? Vous vous concentrez sur quoi pour ressentir cette fiert? ? Comment vous respirez quand vous ressentez la fiert? ? On peut lire quoi sur votre visage quand vous vous autorisez ? ressentir de la fiert? ? Ca vous fait quoi ? Pensez ? un autre domaine de votre vie, pour lequel vous avez de la gratitude.

Non, si vous voulez en avoir, vous en aurez pourquoi ? Vous aurez de la gratitude pour quoi si vous voulez vraiment ressentir ? Vous avez trouv? quelque chose, levez la main.

Et qu?est ce qui cr?? ces gratitudes ? Vous vous concentrez sur quoi pour les ressentir ? Qu?est ce que ca vous fait quand vous ?tes profond?ment dans la gratitude ? Si vous voulez vraiment trouver votre vie excitante, l? maintenant, qu?est ce que vous voulez, sans tenir compte des autres, qu?est ce que vous trouvez excitant dans votre vie ? Si vous le vouliez, qu?est ce que vous diriez ? Sur quoi vous pourrez vous concentrer ? Soyez positif, m?me pour une fois, sur quoi vous devriez vous concentrer pour dire que votre vie est excitante. Qu?est ce qui vous excite dans votre vie ? Qui a trouv? un truc qu?il trouvait excitant dans sa vie, levez la main ! Dites-moi. Quand vous ressentez cette excitation, sur quoi vous vous concentrez ? Quand vous ?tes vraiment excit?, comment vous vous sentez ? Comment vous parlez ? Votre vie est comment ? Au fait quand vous ?tes tout excit?, est ce que ca influence les autres ou non ? Absolument, au fait, est ce que vous vous sentez d?j? diff?rent de tout ? l?heure ? Dites oui ! Pourquoi ? Parce que votre focus est influenc? par mes questions.

Si vous vous posez une question diff?rente, pas qu?une fois mais de mani?re r?currente, vous allez apporter une r?ponse diff?rente.

Si vous vous posez une question idiote, vous donnerez une r?ponse idiote, qui ne vous mettra pas dans un ?tat propice. Il y en a qui disent pourquoi ca n?arrive jamais qu?? moi ? Ce n?est pas que ca n?arrive jamais qu?? toi, mais ton cerveau c?est comme un ordinateur, tu d?poses une question et il va te r?pondre du genre, parce que tu le m?rites du con. Il y en a qui disent, comment ca se fait que je n?arrive pas ? maigrir ? Tu peux perdre du poids mais si tu continues ? te poser cette question, ton cerveau te r?pondra parce que tu bouffes n?importe quoi.

Question idiote, r?ponse idiote ! Posez une meilleure question et vous aurez une meilleure r?ponse. Et ce que vous devez vous rappeler, c?est que vous pouvez changer d??tat en combien de temps ? Et si vous en prenez l?habitude, vous verrez une autre vie..

Source: Youtube

Formation en ligne: « Les cl?s pour transformer votre quotidien » CLIQUEZ ICI

​Read More