Comment réagir aux insultes? par Milton Erickon

Vous savez, j’ai appris à mes enfants… …de ne pas avoir peur des choses et d’y faire face correctement peu importe ce que c’est.

Et j’ai dit à mes enfants… “Ne laissez jamais personne vous blesser, si quelqu’un essaie de vous blesser et y arrive, dépêchez-vous, courrez, ne marchez pas, courrez… …jusqu’à la prochaine poubelle à ordure et jetez-y votre sentiment d’être blessé.” Vous ne prenez pas les insultes, vous les laissez avec celui qui les a prononcées. C’est son problème.

En thérapie, un patient arrive avec le sentiment d’avoir été blessé: – “Mon mari m’a traité d’ignorante, d’incompétente, de nulle.” – “Votre mari ne peut pas faire mieux que ça? Il manque de vocabulaire? Il a du vouloir dire quelque chose, mais qu’est-ce que ça signifie qu’il utilise seulement ces quelques mots?” Et elle a commencé à regarder ces insultes…

…d’une manière différente.

J’ai discrédité ces insultes. Détournez toujours les insultes, comme si c’était un compliment. Et ça déconcerte la personne. – “Êtes-vous vraiment si stupide?” – “Seulement le mercredi!” Qu’est-ce qu’ils peuvent faire avec cette réponse? Qu’est-ce qu’ils vont faire? Avec cette remarque stupide. Ils vont essayer de lui donner du sens, et c’est leur problème! En thérapie, quand votre patient dit quelque chose, c’est accessoire pour votre thérapie, faites semblant de ne pas comprendre, donnez-lui une nouvelle interprétation, et rendez cette remarque périphérique complètement inutile.

Certains patients vont essayer de se disputer avec leurs thérapeutes, ou essayer de faire en sorte que le thérapeute regarde dans la mauvaise direction. Et vous pouvez utiliser votre propre stupidité, pour rester sur la bonne voie..

As found on Youtube

Les clés de la Confiance en soi CLIQUEZ ICI